prometheus

CRASH ! Épisode final

It's the end of the world as we know it...

Ljupko Milovac (Première L)

Ça y est, c'est le jour J. L'opération s'est déroulée comme prévue et j'aime quand un plan se déroule sans accrocs. Le jour de gloire est arrivé, tous mes efforts, les arrestations, la perte de mon job, tout ça pour ce jour, cette heure, cette minute où l'humanité retrouvera sa vraie nature. Il est 13h40 et je suis posé sur le toit de la mairie, debout, attendant que la société s'effondre en me remémorant le discours que j'ai préparé avec le hippie. Ah si Chris et ses potes étaient là, ils seraient sûrement en train de s'échauffer pour escalader le bâtiment et se tenir à mes côtés, dressant le drapeau noir de l’anarchie devant cette horde de moutons libérée. D'ici un peu moins de treize minutes, le robot-nettoyeur de la salle de l'ordinateur central va exploser et faire partir en fumée le réseau entier. Je ne sais pas comment Diamond a réussi à le hacker mais ce type, à défaut d'être sympa, est un génie. Il est déjà 13h50 et j'imagine d'avance le peuple nouveau, libéré, humain. Je suis un sauveur, un prophète, LE prophète. Je suis le fucking Prométhée de ce monde pourri et de cette humanité enchaînée. Je me remémore mon premier tag avec Chris et sa bande, le premier «poème» écrit avec eux. Je sais qu'il me regarde, tapi dans l'ombre un peu plus loin de la zone de circulation ; on le reconnaît facilement avec ses longs cheveux blonds un peu gras, son bonnet vert et son manteau qui lui arrive aux genoux. Il a un peu un style de clodo mais je suis heureux de l'avoir rencontré, c'est vraiment un allié précieux et un ami en or...13h53. Boom final.

«  D'où on me déconnecte ?
-’tain mon film !
-J'ai payé un abonnement pour ça ? Un bug de mes deux qui me fait perdre mon temps et mes thunes ! »
Les gens se questionnent, un tsunami de plaintes et de jurons déferle dans l'air et soudain l'effet que j'attendais se produit. Je suis aux anges, un type s'approche d’une femme au hasard pour lui demander, tout gêné :
« Euh bonjour...Vous savez ce qu'il se passe ?»
Miracle ! Des gens se parlent, d'autres rejoignent leur discussion. Pris d'une euphorie que je ne comprends pas, je me mets à fredonner de vieilles chansons iconiques du punk et bouger frénétiquement pour me défouler.
« I am the Anti-Christ !»
Je me mets à ricaner en imaginant le ton que je prendrai pendant le discours que je ferai aux anciens morts-vivants.
« I am an anarchist !»
Je ris, plutôt fort et j'arrête de tourner sur moi-même pour contempler, les bras grand-ouverts comme le Jésus du cyber-punk, mon public qui patiente. Seulement, tout ne se passe pas vraiment comme prévu. Mon sourire s'efface lorsque je vois une femme tomber, brutalement, suivie par un homme, puis un deuxième... Ils sont raides, au sol, le regard aussi vide que quand ils étaient esclaves de leurs écrans. Une lumière rouge clignote au centre de leur poitrine avec un léger bruit répétitif...
« Merde,qu'est-ce que j'ai fait ?»